Archives pour la catégorie Urbanisme

Un Grand Monsieur nous revient

__________________________

Après 15 ans à la tête de La Monnaie et 12 ans consacrés à la direction du Festival d’Aix-en-Provence, Bernard Foccroulle annonce son retour à Bruxelles pour se consacrer à la composition et à la pratique de l’art de l’orgue, mais aussi pour y assumer un rôle culturel et politique actif.

Avec toute l’autorité morale et intellectuelle qui est la sienne, il compte s’investir pour que l’Europe soit davantage présente dans la ville et  » pour valoriser la richesse de toutes les cultures et des liens qui existent entre nous et forment une certaine identité européenne « .

Un extrait de l’interview de la RTBF vous en dira plus sur ses projets pour faire de Bruxelles la capitale vivante de l’Europe et un accès au texte complet qui livre aussi un regard sur son goût des découvertes et son ambition de rapprocher l’opéra des gens qui n’y vont jamais.

__________

 » On ne peut pas lire assez dans le tissu Bruxellois que cette ville est capitale européenne. Et l’Union Européenne n’a pas fait le choix qui s’imposait à mes yeux de s’ancrer à Bruxelles et de montrer à Bruxelles, dans sa capitale, la diversité des cultures, la richesse de toutes ces cultures, les liens qui peuvent exister entre nous, et quelque part, au-delà de la diversité, une certaine identité européenne. Je trouve ça très dommage. » (Bernard Foccroulle)

Une belle rénovation discutable

________________________

Vous vous souvenez sans doute du projet écologique et futuriste de Vincent Callebaut que je vous ai présenté ICI pour l’aménagement de la gare maritime proche de Tour & Taxis ?

Bruzz semble être le seul à annoncer que ce projet d’aménagement sera finalement attribué au bureau d’architecture néerlandais Neutelings-Riedijk qui a conçu le MAS à Anvers.  » La ville où il ne pleut jamais «  est un beau projet patrimonial qui va s’étendre sur 75.000 m2.

On peut cependant se demander si le projet retenu ne ressemble pas trop à un shopping center de plus dans le style de son voisin Docks Bruxsel ? Avec le projet NEO assez proche, l’offre commerciale ne devient elle pas excessive par rapport au budget de consommation disponible pour la majorité des Bruxellois ? Et si le projet s’avérait être un succès, ne sera-ce pas finalement au détriment des commerces du centre ville ?

 

Entre carabistouilles et flauwskes

 

En attendant que les sections bruxelloises des partis francophones arrivent à définir quel type d’alliance elles vont constituer pour poursuivre la gestion de la Région, je vous propose la découverte d’aspects méconnus de notre ville.

Avez-vous déjà rencontré Madame Chapeau ?  Pourquoi appelle-t-on les chiens bâtards des zinnekes ? Connaissez-vous l’origine de l’histoire du Cracheur ? des Trois Pucelles ? de la Veillée des Dames ? de la rue d’Une Personne ? du Schieven Architek ?

Une promenade à pied de deux heures avec l’association Bus Bavard vous apportera des réponses qui pourraient vous étonner. Beaucoup d’autres visites thématiques insolites figurent aussi ICI sur leur calendrier 2017.

L’architecte Lionel Jadot, vous connaissez ?

__________________________

Plus connu à Londres, Genève et Bombay que chez nous, son travail d’architecte d’intérieur et de créateur a été mis en valeur au Grand Hornu en 2016.

Ce self made man natif de Bruxelles – dont nous pouvons être fiers – va à contre-courant du design épuré et convenu de la plupart des créateurs contemporains. Il nous ouvre la porte vers un autre futur. Outre des appartements privés, Bruxelles lui doit les chambres de l’iconique hôtel JAM de la chaussée de Charleroi et plus récemment les projets de Cohabs présentés hier.

Ses décors magistraux apparaissent souvent comme une alternative baroque au minimalisme ambiant, non sans modernité puisque le  » recyclage  » est au cœur de nombreuses de ses créations.

Les photos de sa page Facebook vous en diront plus sur sa manière d’aborder le « slowdesign », de recycler des objets récupérés et de concevoir et créer de ses mains des univers aussi improbables qu’imprévisibles.


 

 

Habiter autrement

_________________________

Notre génération est sans doute la dernière à pouvoir disposer des maisons de maître unifamiliales, des vastes appartements et des cités-jardin sociales qui ont longtemps caractérisé Bruxelles. En dehors des privilégiés qui en hériteront de leurs parents, les Bruxellois vont devoir vivre dans des habitations plus petites comme à Londres ou Paris (pour ne pas citer Tokyo).

Face à l’augmentation du prix des terrains, des maisons et des loyers, des initiatives telles que l’habitat groupé, le community landtrust et la cohabitation sont des réponses qui commencent à se développer et répondent à une tendance nouvelle: la jouissance d’un bien prime sur sa possession comme pour les vélos et voitures.

Si les jeunes commencent volontiers à partager de grands appartements autant pour des raisons d’économie que de convivialité, le phénomène touchait peu la bourgeoise et les expats. Mais là aussi, les mentalités commencent à évoluer, notamment à l’initiative de Cohabs qui vise spécifiquement les expats aux revenus confortables. Plusieurs journaux y consacrent des reportages que j’ai regroupé ICI pour vous.

Lionel Jadot, le pro de la déco sans code. Avec ses ambiances « feel good » aux influences surprenantes, son style brut et instinctif qui place l’artisanat belge au cœur de sa démarche, Lionel Jadot, c’est l’étoile de l’architecture d’intérieur à contre-courant. Il a travaillé pour Cohab et nous en reparlerons demain.