Archives pour la catégorie Uncategorized

Un autre regard

___________________________

Chaque WE je compte vous proposer une photo brute prise à Bruxelles par un lecteur du blog à l’aide de son iPhone ou celle du collègue d’un lecteur travaillant pour l’Union Européenne.
J’espère que vous y trouverez de l’intérêt ou éprouverez du plaisir ou de l’émotion.

© LANTSHEERE

Un parti n’est pas un club

_______________________

On me demande une opinion de Bruxellois engagé – mais non partisan – à propos de la situation politique inquiétante.

J’ai rédigé un projet de carte blanche que vous trouverez ICI. Je vous le soumets et j’aimerais avoir vos commentaires et remarques avant de l’envoyer.

Merci pour votre collaboration.

Yvan Vandenbergh

En finir avec le courbettes

_______________________________

Que Donald Trump soit reçu à Bruxelles avec le protocole requis pour un chef d’Etat élu démocratiquement – fut-il nationaliste – est normal. Mais après ses propos sur le hellhole que serait Bruxelles, sur le Brexit qui ne serait qu’un début et sa grossièreté insultante vis à vis des femmes, le service minimum n’aurait-il pas été largement suffisant ? Le roi et la reine auraient pu être en vacances …

Après avoir mis la ville en état de siège avec ses exigences sécuritaires inédites (1) et après ses propos triviaux, il a finalement quitté Bruxelles en affirmant « s’être fait de bons amis ». Si les courbettes et la langue diplomatique de nos dirigeants ont pu lui laissé croire cela, il faut savoir gré à Angela Merkel d’avoir été moins hypocrite.

Il faut aussi remercier les 10.000 manifestants tolérés dans les marges de « l’événement » pour lui dire qu’il n’était pas le bienvenu à Bruxelles, remercier les acrobates de Green Peace sur leur grue et l’Ancienne Belgique qui courageusement affiché sa protestation sur son enseigne lumineuse.

On en vient à s’interroger sur l’accueil qui aurait été réservé à Marine Le Pen si elle avait gagné les élections en France …

(1) des membres du cabinet du ministre-président n’ont pas reçu de laisser-passer pour rejoindre leur bureau situé rue Ducale où Monsieur Trump avait décidé de dormir, après avoir déjà éjecté l’ambassadeur.