Archives pour la catégorie Tourisme

Une belle rénovation discutable

________________________

Vous vous souvenez sans doute du projet écologique et futuriste de Vincent Callebaut que je vous ai présenté ICI pour l’aménagement de la gare maritime proche de Tour & Taxis ?

Bruzz semble être le seul à annoncer que ce projet d’aménagement sera finalement attribué au bureau d’architecture néerlandais Neutelings-Riedijk qui a conçu le MAS à Anvers.  » La ville où il ne pleut jamais «  est un beau projet patrimonial qui va s’étendre sur 75.000 m2.

On peut cependant se demander si le projet retenu ne ressemble pas trop à un shopping center de plus dans le style de son voisin Docks Bruxsel ? Avec le projet NEO assez proche, l’offre commerciale ne devient elle pas excessive par rapport au budget de consommation disponible pour la majorité des Bruxellois ? Et si le projet s’avérait être un succès, ne sera-ce pas finalement au détriment des commerces du centre ville ?

 

Entre carabistouilles et flauwskes

 

En attendant que les sections bruxelloises des partis francophones arrivent à définir quel type d’alliance elles vont constituer pour poursuivre la gestion de la Région, je vous propose la découverte d’aspects méconnus de notre ville.

Avez-vous déjà rencontré Madame Chapeau ?  Pourquoi appelle-t-on les chiens bâtards des zinnekes ? Connaissez-vous l’origine de l’histoire du Cracheur ? des Trois Pucelles ? de la Veillée des Dames ? de la rue d’Une Personne ? du Schieven Architek ?

Une promenade à pied de deux heures avec l’association Bus Bavard vous apportera des réponses qui pourraient vous étonner. Beaucoup d’autres visites thématiques insolites figurent aussi ICI sur leur calendrier 2017.

Patrimoine en danger: Agir

________________________

Sauf si le cdH se retire immédiatement de la majorité, le parlement s’apprête à voter une nouvelle mouture du Code d’Aménagement du Territoire (COBAT) qui réduira à néant le pouvoir d’opposition de la Commission des Monuments et Sites.

Un projet soumis à permis ne devra plus obtenir « l’avis conforme » de la Commission pour pouvoir se réaliser. Vu la proximité des lobbies immobiliers avec le pouvoir politique, il y a un risque évident de reprise de la « bruxellisation » de la Ville-Région.

Si la Commission a toujours été précieuse pour protéger nos monuments et les témoins de l’architecture du passé, elle a souvent fait l’unanimité contre elle lorsqu’elle se mêlait de détails pratiques comme des refus de double vitrage par exemple ou des mesquineries décourageantes pour les propriétaires soucieux du bon entretien de leur bien.

Cela ne devrait pas vous retenir de signer des deux mains la pétition citoyenne que vous trouverez ICI

Quel avenir pour le piétonnier ?

___________________________________

Si les voitures n’y circulent plus, les travaux d’aménagement du  » piétonnier «  du centre ville n’ont toujours pas commencé, faute de permis. Retiré par la Région, suite à un recours au Conseil d’Etat, une nouvelle demande de permis à abouti sur la table de la Commission de Concertation à l’initiative de Beliris. 

Parmi la centaine de personnes et associations présentes, la plupart ne mettaient pas en cause le piétonnier lui-même mais l’absence d’étude d’incidence sur les quartiers limitrophes, une participation non désirée et plus particulièrement, le « mini-ring » du plan de Mobilité … qui n’était pas à l’ordre du jour.

La Commission vient de rendre un avis favorable motivé sur 113 pages (!), mais assorti d’une série de conditions. Reste à la Région à statuer … et à voir si de nouveaux recours ne viendront pas à nouveau reporter le début des travaux comme l’envisage la Presse.

Par manque de cohésion et de communication, le Collège de la Ville aura échoué à coaliser les partisans d’un centre-ville apaisé et convivial. Sur le plan démocratique, il faut se réjouir de voir la mobilisation d’une partie de la société civile qui veut avant tout le respect du droit et remettre le bourgmestre à sa place, sans trop se soucier des conséquences d’un nouveau report des travaux si un deuxième recours était introduit. Elles seraient redoutables pour les commerçants du centre ainsi que pour ses habitants et visiteurs, qui vivraient dans un chantier à l’arrêt pendant de très  nombreux mois.
Alors, juridisme ou pragmatisme, qui va l’emporter ?

Bruxelles continue à se réinventer

A lire le long reportage que vient de publier The Guardian à propos de notre ville, si j’habite Londres, je prends le premier Eurostar pour Bruxelles. On est loin de la capitale administrative de l’Europe et même si le journaliste s’emmêle de temps en temps les pinceaux, il nous décrit une ville vivante, audacieuse et non formatée.

Il n’hésite pas à comparer la Grand-Place à la place Saint-Marc à Venise. Il nous trouve des qualités que nous ignorons et pense, en conclusion, que ce qui rend Bruxelles unique c’est le zinneke bruxellois lui-même.

C’est Bruzz qui a épinglé cet article que je vous convie à découvrir ICI avec ses magnifiques photos d’ambiance. Voilà qui fait chaud au coeur après les épisodes douloureux que nous avons subis.