Archives pour la catégorie Justice

Non assistance à personnes en danger

_____________________________________

Une bonne nouvelle Mobilité (celle de lundi) peut en cacher une mauvaise …

La  Région est en charge de la qualité de l’air que nous sommes contraints de respirer et cette qualité est médiocre, voire dangereuse. L’Echo annonce qu’une étude poussée de l’université de Gand vient de démontrer que les particules fines et les émanations de dioxyde d’azote dues au diesel ne se contentent pas de causer des problèmes respiratoires mais ont un impact presque immédiat et parfois mortel sur les infarctus du myocarde.

L’instauration de zones de basses émissions – mises en place à Bruxelles par Céline Fremault – sont un pas dans la bonne direction, mais absolument insuffisant pour régler la situation, comme le précise l’article publié par l’Atelier de Recherche et d’Action Urbaine (ARAU).

Là, on n’en est. plus à une question de confort ou de qualité de vie, mais bien dans une situation d’intoxication mortelle qui peut condamner de nombreuses personnes. Un lecteur nous demande si la Ministre ne pourrait être poursuivie pour non assistance à personnes  en danger ?

Publicités

Echapper à la taxe sur immeuble à l’abandon ?

__________________________________

Cette taxe annuelle a été instaurée par la Région et par certaines communes pour  lutter contre les immeubles à l’abandon et la spéculation. Elle se base sur  la largeur de la façade multipliée par le nombre d’étages et se montre assez dissuasive en vue de pousser les propriétaires à remettre leur bien sur le marché après rénovation ou à vendre.

Depuis peu – à Londres mais aussi ailleurs – des sociétés dites « de gardiennage »  (Property Guardians Companies) recrutent des individus qui peuvent loger à bon compte dans des maisons abandonnées en échange d’une surveillance du bâtiment. Cela permet aussi au propriétaire d’échapper à la taxe, vu que l’immeuble est « occupé « .

On se trouve aussi face à une zone grise de la loi, qui laisse les bénéficiaires de ces «  logements » complètement démunis  face aux conditions imposées, à l’absence de préavis d’expulsion et parfois même sans eau ou sans possibilité de se chauffer. CityLabt en dit plus, mais il est manifestement urgent de réglementer cette nouvelle pratique.

Droit de vote pour toutes et tous

_________________________________

310.000 personnes majeures qui résident à Bruxelles n’auront pas le droit de voter aux prochaines élections régionales, ni la possibilité de s’impliquer dans la vie politique. Parmi elles 220.0000 sont des ressortissants de pays de l’Union Européenne et 90.000 originaires d’autres pays.

Cette situation en fait des citoyens de seconde zone et pose la question de la légitimité d’un parlement issu d’une élection dont un tiers des citoyens sont exclus, alors qu’ils vivent à Bruxelles et contribuent.à son développement et à son financement.

Si vous pensez que cette injustice doit cesser, vous avez l’occasion de l’exprimer en signant et transmettant, comme moi, la pétition dont le texte est (fort) long mais dont l’objectif est clair: 1 BRU = 1 VOTE

www.1bru1vote.be,

Sommes-nous des collaborateurs ?

________________________________

Les collabos évoquent de douloureux souvenirs à Bruxelles. Et les remerciements de la police ne sont pas de nature à justifier la délation.

Rappel des faits:
A la Bourse, le 11 novembre, les effectifs de police sont alignés immobiles en rangs serrés devant le canon à eau. Apparemment, aucun policier en civil parmi les quelques 300 supporters du Maroc. Aucun policier disponible pour neutraliser ou filmer les quelques casseurs belliqueux qui font dégénérer la fête du sport. Ils poursuivront donc impunément leur vandalisme en s’attaquant aux commerces et véhicules du boulevard Lemonnier.

La police en est réduite à demander des photos et vidéos aux citoyens. Elle communique: « Grâce aux images & vidéos que vous nous avez envoyées, nous avons pu  à ce jour identifier 56 auteurs des incidents connus les 11, 15 &  25/11 à Bruxelles et Ixelles dont 36 ont déjà été arrêtés. Un énorme  merci à la population pour sa mobilisation et sa collaboration ».

Une collaboration citoyenne que justifie ici les blessures et les dégâts subis par d’innocentes victimes – y compris des policiers –  et l’image désastreuse dont le centre ville et la communauté marocaine ne se remettront pas facilement.

L’impunité ne pouvait perdurer et  contribuer à faire le jeu des extrémistes.

Happy Monday: nouveaux modes de vie reconnus

_______________________________________

Vu le prix des loyers à Bruxelles, des personnes qui veulent ou doivent être autonomes (souvent des jeunes) s’organisent pour louer un logement à plusieurs.

Considérés comme « cohabitants », ceux qui bénéficient d’une allocation perdent le bénéfice du statut plus favorable de personne isolée, parfois même avec effet rétroactif et sanctions.

La Cour de Cassation a statué dans un arrêt récent (Cass., 9 octobre 2017, S.16.0084.N/1), que les personnes qui partagent un logement ne sont pas nécessairement des cohabitants. Si chaque habitant assure sa subsistance, il reste considéré comme personne isolée.

L’insécurité de leur situation juridique est donc levée à certaines conditions détaillées ICI.