Archives pour la catégorie Jeunes

La soif de comprendre

__________________________________

Le futur de la ville sera bientôt dans les mains d’une nouvelle génération. Celle du smartphone, des médias sociaux et de l’Infodivertissement en continu. Celle aussi qui aura à affronter la raréfaction des matières premières, l’intelligence artificielle et la concurrence des robots qui sont déjà parmi nous.

Eux – comme nous – ont la soif de comprendre le monde et d’y trouver leur place. Cette soif de comprendre et d’apprendre les habite dès le plus jeune âge. L’école, la famille et la société se doivent d’entretenir cette soif fondamentale et de réfléchir à la nature de l’éducation à dispenser.

Au moment où c’et toujours la Communauté française qui se penche sur l’école de demain – y compris pour Bruxelles – n’est il pas temps de réfléchir à celle d’après demain ?  D’en revoir les objectifs ? De définir la formation des enseignants du jardin d’enfants à l’université permanente ? Le temps du politique c’est 5 ans, le nôtre ne doit-t-il pas voir plus loin ?

Pour ceux qui en doutent encore, voici une vidéo du reportage édifiant qu’Envoyé spécial vient de diffuser sur TV5 Monde à propos de l’intelligence artificielle et de Robots, meilleur des mondes.

Publicités

Sommes-nous des collaborateurs ?

________________________________

Les collabos évoquent de douloureux souvenirs à Bruxelles. Et les remerciements de la police ne sont pas de nature à justifier la délation.

Rappel des faits:
A la Bourse, le 11 novembre, les effectifs de police sont alignés immobiles en rangs serrés devant le canon à eau. Apparemment, aucun policier en civil parmi les quelques 300 supporters du Maroc. Aucun policier disponible pour neutraliser ou filmer les quelques casseurs belliqueux qui font dégénérer la fête du sport. Ils poursuivront donc impunément leur vandalisme en s’attaquant aux commerces et véhicules du boulevard Lemonnier.

La police en est réduite à demander des photos et vidéos aux citoyens. Elle communique: « Grâce aux images & vidéos que vous nous avez envoyées, nous avons pu  à ce jour identifier 56 auteurs des incidents connus les 11, 15 &  25/11 à Bruxelles et Ixelles dont 36 ont déjà été arrêtés. Un énorme  merci à la population pour sa mobilisation et sa collaboration ».

Une collaboration citoyenne que justifie ici les blessures et les dégâts subis par d’innocentes victimes – y compris des policiers –  et l’image désastreuse dont le centre ville et la communauté marocaine ne se remettront pas facilement.

L’impunité ne pouvait perdurer et  contribuer à faire le jeu des extrémistes.

Happy Monday: une école dans les bois

___________________________________

Des parents et des pédagogues viennent de concrétiser BOS, leur projet d’école dans la nature basée au Rouge-Cloître à l’orée de la forêt de Soignes. Cette école multilingue – d’inspiration Montessori   met la curiosité et la créativité de l’enfant au centre de son projet éducatif qui se déroule au minimum à 70% dans la nature et par tous les temps. « Play is the work of the child » (Maria Montessori).

Actuellement, une initiative privée entièrement financée par les parents (qui peuvent se le permettre) et qui fonctionne 2 jours par semaine pour les enfants de 3 à 6 ans, mais qui ambitionne de s’ouvrir à l’enseignement primaire. Voici le premier programme  de Brussels Outdoor School – BOS.

Une innovation intéressante à un moment où Bruxelles s’interroge sur le type d’enseignement qui doit être dispensé aux futurs adultes de la société de 2034.

Si le patronat plaide pour une formation pragmatique qui délivre des travailleurs immédiatement prêts à l’emploi, d’autres pensent que devant l’inconnue du développement saisissant de l’intelligence artificielle et des robots multifonctions, il faut préparer la nouvelle génération à vivre dans un univers inédit où ne trouveront leur place que ceux qui auront développé l’ensemble de leur potentiel humain et cognitif, affûté leur esprit critique et auront finalement appris à apprendre.

Happy Monday: nouveaux modes de vie reconnus

_______________________________________

Vu le prix des loyers à Bruxelles, des personnes qui veulent ou doivent être autonomes (souvent des jeunes) s’organisent pour louer un logement à plusieurs.

Considérés comme « cohabitants », ceux qui bénéficient d’une allocation perdent le bénéfice du statut plus favorable de personne isolée, parfois même avec effet rétroactif et sanctions.

La Cour de Cassation a statué dans un arrêt récent (Cass., 9 octobre 2017, S.16.0084.N/1), que les personnes qui partagent un logement ne sont pas nécessairement des cohabitants. Si chaque habitant assure sa subsistance, il reste considéré comme personne isolée.

L’insécurité de leur situation juridique est donc levée à certaines conditions détaillées ICI.

Un service civil pour les jeunes Bruxellois ?

_______________________________

Pourquoi pas un service civil pour les jeunes bruxellois à la fin de leurs études et avant d’entrer dans la vie professionnelle ? Une occasion unique pour une ville multiculturelle comme Bruxelles de permettre aux filles et aux garçons d’origines diverses de se rencontrer et de collaborer dans des projets utiles à la société.

C’est Benoît Derenne de la Fondation des Générations Futures qui relance cette idée qui pourrait aussi palier l’absence effective d’un parcours d’intégration et favoriser le développement du savoir faire et du savoir être des participants.

Un tel projet suppose un accompagnement spécifique et des asbl capables d’encadrer les jeunes et d’offrir de réels services à la société bruxelloise. Des remédiations et des cours de langues pourraient compléter l’offre lorsque nécessaire. Une indemnité d’attente pourrait être accordée à tous par Actiris.

Si le sujet vous intéresse, voici quelques liens pour en savoir plus.