Archives pour la catégorie Europe

Les médias font le jeu de Daesh

____________________________

Daesh – l’Etat islamique – perd du terrain tous les jours, mais gagne en audience. Les petits et grands attentats qu’il revendique accroissent son pouvoir, la peur qu’il inspire et la haine de l’autre qu’il développe et attise. Impossible bien évidemment de ne pas parler de ce qui s’est passé à Barcelone dans les médias, mais une simple information factuelle, sans photos ni témoignages divers n’eut elle pas été suffisante ? Pourquoi en première page ? Pourquoi plusieurs articles ? Pourquoi y revenir tous les jours pour nous révéler si on a, ou non, retrouvé le conducteur agresseur ?

A qui profite ce matraquage ?
– aux médias qui vendent du papier ou gagnent de l’audience
– à la pulsion voyeuriste de certains lecteurs et spectateurs.
– … et surtout à Daesh, qui se réjouit de la couverture mondiale acquise avec une simple camionnette. On est loin de la technologie complexe et coûteuse du 11septembre

Les médias ne pourraient-ils s’entendre pour traiter une telle agression comme un triste fait divers ? Il y a bien plus de14 morts chaque jour sur les routes d’Europe. Les chefs d’Etat et de gouvernement ne pourraient-ils s’abstenir de faire parler d’eux en répétant en boucle les mêmes condoléances de circonstance à chaque attentat visant l’occident ?
Il en va de l’évolution de l’image de Daesh et de la fascination que cette organisation exerce sur les jeunes désoeuvrés et frustrés de Bruxelles et des banlieues de l’Europe.

Publicités

Qualité de l’air: Anvers devance Bruxelles

____________________________

A Anvers, la zone à faible pollution existe depuis le 1er février dernier, à Bruxelles, faudra attendre 2018. Les critères sont aussi différents :  à Anvers, seuls les véhicules circulant au diesel avec une norme environnementale européenne à partir de 3 (avec filtre à particules) sont admis dans les zones à faibles émissions, à Bruxelles, les voitures avec une norme Euro 2 seront admises jusqu’au 1er janvier 2019 et celles avec une norme Euro 3 et sans filtre seront admises jusqu’au 1 janvier 2020.

Non seulement Bruxelles est à la traîne, mais elle se distingue d’Anvers, alors qu’il faudrait tendre à se rapprocher en vue de l’établissement d’une norme et d’une signalisation unique pour toute l’Europe.

Un article de Touring fait remarquer  » que des critères  qui varient rendent les choses très compliquées pour les automobilistes. Un pays utilise des autocollants pour identifier les véhicules, un autre le fait avec la plaque d’immatriculation, dans telle zone l’accès est payant, dans une autre non. Pourquoi on n’utilise pas des critères et des autocollants uniques pour toute l’Europe ? « 

Agriculture en plein ciel

___________________________

À Bruxelles, l’impact positif des toitures végétalisées sur le climat local, sur l’isolation des habitations et sur l’absorption des eaux de pluie n’est plus a démontrer.

Prochainement, l’ULB va expérimenter le développement de potagers urbains pédagogiques sur la toiture du nouveau Colruyt qui va se construire rue Gray. Un véritable laboratoire d’agriculture urbaine (projet Lagum) qui bénéficiera de subsides du contrat de quartier durable Maelbeek, de Citydev et du fonds européen Feder.

La commune d’Etterbeek en dit plus ICI et Bruzz détaille l’objet de l’expérimentation ainsi que le caractère collectif et formatif de ce potager en plein ciel.

 

Un escalier métallique permettra l’accès à la toiture du nouveau Colruyt.

Un Grand Monsieur nous revient

__________________________

Après 15 ans à la tête de La Monnaie et 12 ans consacrés à la direction du Festival d’Aix-en-Provence, Bernard Foccroulle annonce son retour à Bruxelles pour se consacrer à la composition et à la pratique de l’art de l’orgue, mais aussi pour y assumer un rôle culturel et politique actif.

Avec toute l’autorité morale et intellectuelle qui est la sienne, il compte s’investir pour que l’Europe soit davantage présente dans la ville et  » pour valoriser la richesse de toutes les cultures et des liens qui existent entre nous et forment une certaine identité européenne « .

Un extrait de l’interview de la RTBF vous en dira plus sur ses projets pour faire de Bruxelles la capitale vivante de l’Europe et un accès au texte complet qui livre aussi un regard sur son goût des découvertes et son ambition de rapprocher l’opéra des gens qui n’y vont jamais.

__________

 » On ne peut pas lire assez dans le tissu Bruxellois que cette ville est capitale européenne. Et l’Union Européenne n’a pas fait le choix qui s’imposait à mes yeux de s’ancrer à Bruxelles et de montrer à Bruxelles, dans sa capitale, la diversité des cultures, la richesse de toutes ces cultures, les liens qui peuvent exister entre nous, et quelque part, au-delà de la diversité, une certaine identité européenne. Je trouve ça très dommage. » (Bernard Foccroulle)

Vers une grande université européenne ?

_________________________

La question des regroupements de pôles universitaires se pose avec acuité à Bruxelles où l’Université Saint-Louis parle de fusion avec l’UCL et Pierre Gurdjian, président de l’Université libre de Bruxelles (ULB), estime dans La Libre qu’une fusion de l’ULB avec la Vrij Universiteit Brussel (VUB) est une « vision stratégique assez logique qui nous ferait sauter environ 100 places dans les rankings internationaux. C’est le contexte institutionnel qui rend les partenariats vraiment difficiles. »

Faut-il aller vers des regroupements idéologiques ou géographiques ?
Les regroupements envisagés sont-ils une fin en soi ou une étape vers des regroupements d’une dimension bien plus importante ?

D’aucuns rêvent d’une grande Brussels European University qui regrouperait toutes les institutions universitaires et grandes écoles spécialisées du territoire bruxellois en une entité multilingue.

D’autres voient encore plus grand et proposaient déjà en 2011 la création d’une Brussels European Metropolitan University (BEMU) qui engloberait aussi la KUL, l’UCL dans un triangle bien connecté comptant près de 80.000 étudiants. Une entité qui pourrait rapidement figurer parmi les cinq premières universités en Europe et les quinze premières dans le monde.