Archives pour la catégorie Energie

Cité végétale

Depuis près de 40 ans, Luc Schuiten propose une alternative à la dégradation de l’environnement et à l’architecture banalement mondiale. Il dévoile ses visions utopiques d’une architecture futuriste basée sur d’autres choix de vie avec des villes construites uniquement de matériaux vivants.

A quoi pourrait ressembler la ville de demain ?
Luc a rassemblé de nombreux dessins illustrant des cités végétales, l’évolution d’un quartier de Bruxelles durant quatre siècles, l’évolution des villes de Nantes, Lyon, Strasbourg, Shanghaï ainsi que ses recherches sur de nouveaux modes de déplacement utilisant exclusivement les énergies renouvelables.

Dans le cadre de sa saison Nature Culture, Point Culture Bruxelles consacre une exposition  l’univers de l’archiborescence. C’est au 145 rue Royale (entrée côté bd Botanique) du  30 mars au 29 avril, du mardi au samedi, et de 11h à 18h30 et c’est gratuit. Vernissage le 30 mars à 18h.

Embouteillages: Bruxelles n’est pas champion d’Eurpoe

_______________________________

Non, Bruxelles n’est pas la ville la plus embouteillée d’Europe où elle n’occupe « que » la 8ème place et la 37è dans le monde. En Belgique, la capitale est en tête des bouchons, mais talonnée de près par l’autre grande ville: Anvers. Voir la carte des villes les plus embouteillées de Belgique.

Tom Tom – auteur de l’enquête – cité par Le Soirne se prononce pas sur les solutions si ce n’est en proposant un usage raisonné de l’automobile. Et à Bruxelles, il n’y a pas que les navetteurs pour envahir les rues de la ville, il y a aussi les Bruxellois. Un grand nombre de déplacements s’effectuent sur moins de 5 km, sur moins de 3 km et même sur moins d’1 km. Les conducteurs ont  passé une moyenne de 41 heures dans les embouteillages, ou 12 % de leur temps de conduite total. Le discours moralisateur n’y changera pas grand chose tant qu’il n’y aura pas davantage d’alternatives et de changement d’habitudes.

D’autres sources donnent d’autres chiffres et pointent aussi l’augmentation de 30% des cyclistes aux carrefours à l’heure de pointe. C’est encourageant et la mise en place accélérée des vraies pistes cyclables devrait renforcer la tendance ainsi que la montée en puissance du vélo électrique, destiné à un nouveau public moins sportif. Reste aussi le télétravail qui ne se développe que lentement à Bruxelles.

carte-embouteillages

Données cartographiques ©2017 GeoBasis-DE/BKG (©2009), Google

La voiture électrique: pas soutenue à Bruxelles

___________________________

En 2016 il y avait 2.055 voitures électriques en Belgique.
Dont 1.529 en Flandre … et 342 à Bruxelles (le reste en Wallonie), alors que ce type de véhicule est particulièrement efficace pour couvrir les petites distances.

L’explication est simple: la Flandre encourage fiscalement ses citoyens à acquérir un véhicule électrique et leur offre une prime de 4.000€.

Rien de tout cela à Bruxelles pour soutenir la mobilité verte alors que la pollution y fait plus de ravages qu’ailleurs, surtout tout au long de ses embouteillages journaliers. Très peu d’initiatives aussi pour l’installation de lieux de rechargement, alors que la plupart des Bruxellois ne peuvent le faire devant leur domicile. Vous en saurez plus et lirez le point de vue de Céline Frémault dans Bruzz

Une vision du futur

t_en_t_2_lilypad_in_the_pond_bruzz_1556_c_callebaut(© Callebaut)

Alors là, vous allez être surpris par la copie que Vincent Callebaut – architecte et penseur du futur – vient de remettre à la demande du promoteur Extensa.

A Tour et Taxi, le parc est déjà grignoté et la crainte persiste de voir la plus grande réserve foncière proche du centre ville être complètement bétonnée par un nouveau quartier consacré au bureau et au logement. L’exercice de style utopique commandé à ce Belge en exil à Paris donne une vision plus rafraîchissante d’un futur moins fonctionnaliste présenté par Bruzz.

Avec Vincent Callebaut, qui n’en est pas à son coup d’essai, la gare maritime devient un gigantesque jardin intérieur qui offre de la place pour le cotravail et la détente. A ses côtés trois tours de logement vertes au pied d’un grand étang. Un écoquartier avec des bâtiments qui produisent leur propre énergie.

Mais courez plutôt voir les visions d’artiste qui pourraient en décider plus d’un de revenir habiter en ville.

t_en_t_aerial_view_of_the_historical_sitet_bruzz_1556_c_callebaut(© Callebaut)

Au travail en voiture, en vélo ou en transports en communs ?

_____________________________

36% des travailleurs bruxellois se rendent au travail en transports en commun et 61% en voiture (1), en Wallonie ils sont 94% à y aller en voiture et en Flandre 81%, selon une étude du bureau de ressources humaines, SDWorx auprès de 560.000 employés actifs dans le secteur privé.

A Bruxelles, ils s’y rendent en voiture de sociétés dans 25% des cas contre 19% en Flandre et 14% en Wallonie. « Il est frappant de constater que pas moins d’un travailleur sur quatre trouve que sa voiture de société n’est pas nécessaire pour son travail » .

61% des Bruxellois sont favorables au « budget mobilité » sur lequel planche le fédéral comme alternative à la voiture de société. Les Flamands sont 46% et les Wallons 44%.

(1) cela ne laisserait que 3% pour le vélo et la marche à Bruxelles ? curieux (ndlr)