Archives pour la catégorie Energie

Un permis de polluer pour la police

_____________________________

Le combat annoncé pour un air plus respirable à Bruxelles vient de commencer avec la Low Emission Zone. Si certains contestent ces mesures qui pénalisent les moins nantis et favorisent l’industrie automobile, d’autres se sont réjouis de voir les véhicules diesel les plus anciens interdits de circulation dans la ville, en espérant une amélioration de l’air qu’ils respirent. Ils vont devoir quelque peu déchanter en découvrant d’étranges dérogations.

Alors que tout automobiliste encourt depuis le 1er octobre une amende administrative de 350 euros s’il circule avec un véhicule diesel interdit, les quelques 550 véhicules trop polluants de la police fédérale vont pouvoir continuer à circuler à Bruxelles sans être sanctionnés. La police fédérale se dit résolue à acheter des véhicules moins polluants, essence, voire hybrides, mais les procédures sont lourdes et longues …

Alors que le contribuable qui ne peut remplacer sa vieille voiture doit payer 350 euros d’amende, Florent Platteeuw du syndicat de police SLFP, entend ces promesses, mais affirme dans La Libre« C’est quand même incroyable. L’État oblige les citoyens à moins polluer mais ne fait rien par contre pour ses propres véhicules. »

Publicités

Dernière minute: une bombe à retardement

_____________________________________

Jamais deux billets le même jour … mais L’Echo fait ICI une révélation insupportable.

Electrabel, doit constituer des provisions nécessaires pour financer l’enfouissement de ses déchets nucléaires. La facture a été revue à la hausse. Elle  atteindrait au moins les 8 milliards d’euros. Elle va être « allégée » par un effet de calendrier. L’Ondraf  (organisme chargé de la gestion des déchets nucléaires) a décidé de  postposer de 20 ans à 30 ans le planning d’enfouissement de ces déchets.

 C’est évidemment reporter sur la nouvelle génération le coût (et les risques) de l’électricité que nous avons consommé, sans savoir si l’argent sera disponible à cette date. Jean-Paul Minon – ancien directeur de l’Ondraf – a déclaré en son temps à l’Echo « Si vous ne savez pas où vous allez enterrer vos morts, vous ne connaissez pas non plus le prix des funérailles »  Retarder de plusieurs décennies le processus augmente non seulement le risque de ne pas disposer des provisions nécessaires le moment venu, mais cela prolonge aussi l’entreposage temporaire de ces déchets, et donc les risques physiques liés à ces matériaux radioactifs.

Nous, qui nous préoccupons du futur de Bruxelles, pouvons-nous accepter le report de la gestion des déchets radioactifs d‘Electrabel sur les Bruxellois qui viennent de naître ou d’arriver ?

Laboratoire souterrain de l’Agence française pour la gestion des déchets nucléaires à Bure (Meuse). (Photo : AFP)

Des panneaux solaires gratuits pour être autonome

________________________________

Le futur de Bruxelles dépendra aussi de l’autonomie énergétique dont la Ville-Région disposera. La possible pénurie d’électricité annoncée pour cet hiver – suite à notre dépendance au nucléaire largement à l’arrêt – ne fait que rendre cette nécessaire autonomie plus urgente. Les primes et les certificats verts promis à Bruxelles n’ont pas créé l’engouement espéré, notamment parce que nombre de Bruxellois ne sont pas propriétaires de leur logement ou résident dans des logements collectifs.

Voilà que la DH annonce ICI l’offre de Brussels Energy, un organisme bruxellois de financement en énergie verte. A Bruxelles uniquement, ils procèdent à l’installation gratuite de panneaux photovoltaïques, même les entretiens sont à leur charge. Cela ressemble bien évidemment à une publicité trompeuse. Il n’en est rien. L’Association pour la promotion des énergies renouvelables (APERe) confirme que l’offre est parfaitement légale, même si l’opération peut être encore plus rentable sur 10 ans, si vous avez les moyens de financer l’installation sur fonds propres dès maintenant.

Comment tout cela est-il possible ? Brussels Energy s’explique. «  Les clients signent un contrat dans lequel il est stipulé qu’ils ne sont pas propriétaires des panneaux pendant une durée de dix ans. Ce sont les investisseurs qui paient l’installation qui le sont. Ils reçoivent donc les certificats verts des panneaux installés sur le toit des clients pendant ces dix ans. En contrepartie, les clients bénéficient de la totalité de la production d’énergie sans devoir payer quoi que ce soit (hormis la possible défaillance du compteur). Passée cette décennie, ils rachètent les panneaux un euro symbolique et en deviennent propriétaires ».

Qu’en dites vous ? Vous désirez contacter Brussels Energy ? C’est ICI

Happy Monday: Mobilisés pour le climat

Peut-être y étiez-vous ? Quelques centaines de familles et de jeunes se sont réunis devant le parlement européen samedi midi pour exhorter les gouvernants à prendre la question climatique à bras le corps. « Nous sommes la dernière génération à pouvoir éviter l’extinction de l’espèce humaine ». « Si nous ne rompons pas avec le productivisme et la croissance à tout prix, la planète n’y survivra pas ».

94 autres villes du monde ont regroupé des dizaines de milliers de citoyens excédés par la mainmise de la finance et des lobbies sur l’avenir de la planète. A Bruxelles les militants reviendront au finish devant le parlement européen avec la même demande tous les premiers samedis du mois à partir du samedi 6 octobre. Une intervenante a supplié Nicolas Hulot de rejoindre les manifestants ici devant le parlement de l’Europe. D’autres actions auront lieu notamment à Gand, à Leuven et à Louvain-La-Neuve.

S’il y tout lieu de se réjouir devant cette mobilisation planétaire, il en faudra plus pour réveiller nos politiciens et leur donner le courage de résister aux pressions des lobbies. Il faudra plus que quelques centaines de personnes. Où étaient les dizaines de milliers de Bruxellois qui se sont déplacé pour la Gay Pride, pour la Marche blanche, pour la Catalogne, ou même pour les Plaisirs d’Hiver ?  Où restent les syndicats, qui savent mobiliser contre la réforme des pensions, les sauts d’index ou le droit de grève ?  « Il y a bien sûr d’autres priorités, mais si celle-ci n’est pas décrétée , les autres n’auront plus de raison d’être « .

 

Samedi vous pouvez agir pour la planète

_____________________________________

Pour ceux qui pensent qu’il ne suffit pas de lire un blog pour assurer le futur de Bruxsel, voilà une occasion d’agir. Ce samedi de 12 à 14 heures, face au parlement européen place du Luxembourg, des citoyens et des associations appellent à manifester « pour interpeller les élus et les gouvernements sur l’urgence d’agir pour le climat ». En Belgique les émissions de CO2 augmentent depuis quelques années à cause d’un manque de courage politique et de coopération.

Amenez vos casseroles pour faire du bruit et un maximum de pancartes et banderoles sur le thème NON aux énergies fossiles et OUI aux énergies renouvelables.
Ce sont les symboles communs aux actions qui se dérouleront partout dans le monde, sur initiative de 350.org

Parlez-en à vos amis et venez donc nous rejoindre
Ce samedi midi place du Luxembourg