Archives pour la catégorie Energie

Gratuité des transports en commun ?

___________________________________

Selon TV5Monde AFP,– c’est ce que l’Allemagne envisage de tester dans cinq villes en vue de réduire la pollution, sous la menace d’amendes de l’UE et alors que la justice allemande pourrait bientôt interdire les véhicules diesel dans certaines métropoles. Avec cette mesure phare parmi d’autres, Berlin espère convaincre Bruxelles de ne pas saisir la Cour européenne de justice à son encontre, comme il menace de le faire pour neuf pays au total, dont la Belgique

Les villes concernées s’inquiètent parce que la part de financement de l’Etat fédéral pour appliquer la gratuité des transports et acquérir de nouveaux véhicules, tout en embauchant du personnel supplémentaire dans les régies de transport, n’est encore nullement définie et que les constructeurs de bus et de tramways écologiques ne pourront pas livrer en un court laps de temps.

En Belgique, la ville d’Hasselt a déjà expérimenté la gratuité des transports en commun. Mais le transport public n’est jamais gratuit, il a toujours un coût, et si l’usager ne paie plus, les pouvoirs publics devront se partager l’ardoise. Beau débat en perspective entre l’Etat fédéral et la Région si une telle mesure devait être envisagée à Bruxelles aussi menacée par l’Europe.

Publicités

Happy Monday : Une source d ‘énergie gratuite et durable

______________________________

Sous nos pieds circule de la chaleur à température constante (10 à 12°C), source d’énergie inépuisable. La géothermie permet de l’exploiter. Mais pour cela, il est nécessaire de connaître les propriétés de ce sous-sol. A Bruxelles, le projet « Brugeo » s’y atèle, afin de valoriser au mieux cette ressource qu’ils décrivent ICI. Les quotidiens  Le Soir et Bruzz y consacrent aussi un article.

En Wallonie et en Flandre, des particuliers ont déjà fait appel à la géothermie « basse température ». En forant des puits de faible profondeur (entre cinq et 200 mètres), ils y puisent l’énergie qui par l’intermédiaire d’une pompe chaleur, permet d’assurer le chauffage de leur habitation en hiver ou son rafraîchissement en été en évitant l’usage énergivore de l’airco. A Bruxelles, des îlots et même des quartiers pourraient recourir à cette source inépuisable d’énergie. L’investissement est important mais très rentable à l’usage. Des entreprises bruxelloises se sont équipées avec succès et quelques particuliers s’y sont déjà lancés selon L’Echo.

Nous avons interrogé Bertrand Waucquez, consultant énergie de la Vlaamse Confederatie Bouw, dont nous retenons un certain nombre d’informations pratiques qui rendent le projet réaliste.
– pour parler des aspects bruxellois contacter Estelle Petitcler ici epetitclerc@naturalsciences.be
– pour des idées, le champion de la débrouillardise c’est Jacques Vercruysse à contacter ici info@geo-green.be 
– pour le dimensionnement des installations, voilà le site de référence (NL)

Happy Monday: Non, pas champion des embouteillages

________________________________

Non, Bruxelles n’est pas la ville la plus embouteillée du monde, ni même d’Europe, où elle fait mieux que Anvers. Arrêtons de nous flageller, même si rester à la 101e place est toujours inadmissible pour des raisons de santé publique et d’économie.

Selon l’analyse du cabinet spécialisé Inrix – qui a examiné 38 pays et 1.360 villes – voilà le tableau des heures passées dans les embouteillages:

1. Los Angeles 102h
2. Moscou 91h
3. New York. 91h
4. Sao Polo. 86 h
5. San Francisco. 79h
6. Bogota. 76h
7. Londres. 74h
8. Atlanta 70h
9. Paris 69h

101. Bruxelles 39h


Unix
évalue le coût direct du temps passé coincé au volant par un conducteur américain à 1.445 dollars par an (essence et temps de travail gâchés), ce qui représente 300 milliards de dollars à l’échelle d’un pays comptant 211 millions de voitures. En 2010 un taxi roulait à une vitesse moyenne de 10,5 km/h à Midtown, quartier du centre de Manhattan. En 2016, elle était tombée à 7,5 km/h, à peine plus vite qu’un piéton. (Source: La Libre)

Good news

____________________________________

Je ne vais pas attendre lundi pour vous communiquer une première bonne nouvelle: les aides publiques aux indépendants et PME qui lancent ou étendent une activité à Bruxelles ne pourront plus servir à acheter des véhicules polluants.

La RTBF annonce que c’est à l’initiative de Jef Van Damme (SP.A), que les parlementaires bruxellois ont voté cette résolution à une large majorité. La norme Euro 6 sera le minimum et à terme il leur faudra atteindre l’écoscore le plus ambitieux.

C’est la moindre des choses avec de l’argent public,  mais le message est passé au gouvernement en plein salon de l’auto, que le roi a cru de son devoir d’inaugurer …

Qui doit agir pour le climat ?

_______________________________

On l’a peut-être trop répété, mais nous sommes sur le fil du rasoir en matière d’émissions de gaz à effet de serre. Pour tenir nos engagements, il faut que nos rejets diminuent de 5 % par an et nous n’en sommes qu’à 0,7 % !

Les pouvoirs publics doivent encourager les économies d’énergie et décourager le gaspillage. Ils doivent utiliser davantage l’instrument fiscal – par exemple une taxe carbone – pour rendre les comportements nuisibles plus coûteux et arrêter de subventionner les énergies fossiles (les produits jetables, le kérosène des avions, les voitures de société…). A l’inverse, ils peuvent donner un coup de pouce aux actes vertueux (primes, déductibilités à l’achat de produits « verts », à la rénovation énergétique, TVA réduite pour la réparation, etc.).

Sans le culpabiliser, le citoyen doit aussi apporter sa pierre à l’œuvre collective. La manière dont nous consommons, nous logeons, nous déplaçons, nous mangeons, a un impact considérable sur notre « empreinte carbone ». C’est indolore, ce n’est pas compliqué, c’est rentable, cela n’impacte en rien la qualité de vie ni le confort. 

Premier poste d’émissions de gaz à effet de serre en Belgique, la voiture : 22,6 % des émissions en 2015 (14,1 % en 1990). Ces émissions ont augmenté de 28,2 % depuis 1990. Il faut bannir la voiture seul mais aussi l’avion pour des distances courtes, et les petits trajets pourquoi pas à pied, à vélo ou en trottinette… C’est Demain la Terre qui affirme tout cela et plus dans Le Soir. Si vous vous sentez concernés vous pouvez lire la suite ICI.