Archives pour la catégorie Energie

David Buckel est-il mort pour rien ?

_____________________________

David Buckel était un avocat américain militant de 60 ans. Il s’est immolé par le feu samedi dernier dans un parc de New York pour dénoncer les conséquences de l’usage des énergies fossiles sur notre environnement.  » Ma mort prématurée au moyen d’un carburant fossile reflète ce que nous sommes en train de nous faire à nous-mêmes « . Un acte ultime et radical qui ne peut nous laisser indifférents et devrait nous pousser à exiger plus de courage de la part de nos décideurs politiques pour tenir tête aux lobbies et faire de la capitale de l’Europe une ville exemplaire. David Buckel ne peut être mort pour rien.

Huffingtonpost reproduit le texte de David Buckel publié par le New York Times :  » La pollution ravage notre planète et répand l’instabilité à travers l’air, le sol, l’eau et la météo. La plupart des humains sur la planète respirent maintenant un air rendu insalubre par les carburants fossiles et beaucoup, en conséquence, mourront prématurément « .

Le Monde ajoute:  » David Buckel précise qu’il est en bonne santé, mais qu’il souhaite attirer l’attention de ses contemporains sur l’importance de passer à des actions plus conséquentes pour la défense de l’environnement. « Avoir des buts honorables dans la vie invite à avoir des buts honorables dans la mort », déclare-t-il. Il exprime enfin l’espoir que « donner une vie puisse attirer l’attention » sur « la nécessité de donner une voix à notre maison, la Terre ». En souhaitant qu’elle « soit entendue ».

Publicités

Pourquoi pas des tram-bus ?

Quant on voit le temps que prend la pose des rails à l’avenue de la Woluwe ou leur remplacement chaussée d’Alsemberg, il est permis de se demander pourquoi la STIB n’a pas retenu l’option tram-bus produit par VanHool en Belgique, et dont la Norvège vient de commander 58 exemplaires  – après  l’expérience de Belfast.

Le tram-bus articulé est un concept relativement nouveau qui combine la flexibilité d’un bus avec l’efficacité d’un tram. Il roule sur de l’asphalte, facile à poser et à entretenir. S’il bénéficie d’un site propre, il peut atteindre les performances d’un tram. En outre, l’accessibilité y est optimale en raison d’une marche très basse et d’un accès aisé rendu possible par les trois ou quatre grandes portes. Il existe en différents modes de propulsion. Le modèle « ExQui.City » retenu par les Norvégiens est propulsé par un moteur hybride alimenté par des caténaires. Il existe aussi une version avec propulsion à hydrogène, dont la seule émission se compose de vapeur d’eau. C’est la version retenue par Pau en France.

Qu’en disent la STIB et le ministre de la Mobilité ?

Un geste architectural et écologique

_______________________

Un immeuble de bureau gris, qui a mal vieilli, va connaître une cure de jeunesse, face à la place Rogier à côté de City2. Pas de démolition, ni de gravats inutiles, la structure sera maintenue, mais sera modernisée, habillée d’un nouveau costume et recouverte d’un toit de 800 m2 en panneaux solaires transparents, qui abritera un jardin de ville suspendu qui fournira 30% de l’électricité nécessaire au bâtiment. Les architectes promettent une vue surprenante sur la ville. C’est Bruzz qui l’annonce.

Le bureau d’architecture Ney & Partners en SunsoakDesign est le concepteur du projet Bota Solar qui a séduit les propriétaires, qui procéderont aussi à la rénovation de la surface commerciale stratégique, à cheval sur la rue Neuve et le boulevard du Jardin Botanique. Tout devrait être prêt en 2019.

A la vitesse où les immeubles deviennent obsolètes, ne serait-il pas indispensable que – dès la conception – tout nouvel immeuble de grand gabarit intègre la possibilité d’être aisément reconverti en vue d’autres fonctions ? Moins de gaspillage de matières premières, moins de gravats à enfouir et moins de charroi à travers la ville. Si vous n’êtes pas convaincus, allez assister à la spectaculaire démolition du Parking 58 près de la place De Brouckère.

 

 

Gratuité des transports en commun ?

___________________________________

Selon TV5Monde AFP,– c’est ce que l’Allemagne envisage de tester dans cinq villes en vue de réduire la pollution, sous la menace d’amendes de l’UE et alors que la justice allemande pourrait bientôt interdire les véhicules diesel dans certaines métropoles. Avec cette mesure phare parmi d’autres, Berlin espère convaincre Bruxelles de ne pas saisir la Cour européenne de justice à son encontre, comme il menace de le faire pour neuf pays au total, dont la Belgique

Les villes concernées s’inquiètent parce que la part de financement de l’Etat fédéral pour appliquer la gratuité des transports et acquérir de nouveaux véhicules, tout en embauchant du personnel supplémentaire dans les régies de transport, n’est encore nullement définie et que les constructeurs de bus et de tramways écologiques ne pourront pas livrer en un court laps de temps.

En Belgique, la ville d’Hasselt a déjà expérimenté la gratuité des transports en commun. Mais le transport public n’est jamais gratuit, il a toujours un coût, et si l’usager ne paie plus, les pouvoirs publics devront se partager l’ardoise. Beau débat en perspective entre l’Etat fédéral et la Région si une telle mesure devait être envisagée à Bruxelles aussi menacée par l’Europe.

Happy Monday : Une source d ‘énergie gratuite et durable

______________________________

Sous nos pieds circule de la chaleur à température constante (10 à 12°C), source d’énergie inépuisable. La géothermie permet de l’exploiter. Mais pour cela, il est nécessaire de connaître les propriétés de ce sous-sol. A Bruxelles, le projet « Brugeo » s’y atèle, afin de valoriser au mieux cette ressource qu’ils décrivent ICI. Les quotidiens  Le Soir et Bruzz y consacrent aussi un article.

En Wallonie et en Flandre, des particuliers ont déjà fait appel à la géothermie « basse température ». En forant des puits de faible profondeur (entre cinq et 200 mètres), ils y puisent l’énergie qui par l’intermédiaire d’une pompe chaleur, permet d’assurer le chauffage de leur habitation en hiver ou son rafraîchissement en été en évitant l’usage énergivore de l’airco. A Bruxelles, des îlots et même des quartiers pourraient recourir à cette source inépuisable d’énergie. L’investissement est important mais très rentable à l’usage. Des entreprises bruxelloises se sont équipées avec succès et quelques particuliers s’y sont déjà lancés selon L’Echo.

Nous avons interrogé Bertrand Waucquez, consultant énergie de la Vlaamse Confederatie Bouw, dont nous retenons un certain nombre d’informations pratiques qui rendent le projet réaliste.
– pour parler des aspects bruxellois contacter Estelle Petitcler ici epetitclerc@naturalsciences.be
– pour des idées, le champion de la débrouillardise c’est Jacques Vercruysse à contacter ici info@geo-green.be 
– pour le dimensionnement des installations, voilà le site de référence (NL)