Archives pour la catégorie Education

20% des jeunes Bruxellois en errance

______________________________________

Entre 18 à 24 ans, un Bruxellois sur cinq n’est ni à l’école ni au travail. « Vous avez bien lu : ni en formation, ni en enseignement, ni en emploi. » s‘émeut Béatrice Delvaux dans son édito publié par Le Soir.

« Ce groupe flottant, sans perspective et pourtant quasi adulte, baptisé « Neet » par les Anglo-Saxons, est la véritable bombe qui vit au cœur de notre société francophone. Comment en effet considérer autrement la masse de ces jeunes, qui « errent » en ce moment-clé où ils devraient bâtir – ou trouver – une confiance dans l’avenir et en eux-mêmes par l’insertion dans un milieu professionnel, la perception d’un salaire. Gagner sa vie, accumuler de l’expérience, être reconnu, contribuer à la société, développer sa personnalité et ses connaissances : sans ces éléments, pas de stabilité psychologique et sociale. »

Ces statistiques sont consternantes. Pour les jeunes qui les vivent au quotidien, comme pour la société bruxelloise qui se prive ainsi de ressources humaines inutilisées, pendant qu’elle importe un flux de 400.000 navetteurs par jour.

Il y a longtemps que les Etats Généraux de Bruxelles ont dénoncé cette situation, mais elle n’a pas vraiment évolué. La Communauté française n’y est pas pour rien, elle qui enregistre une situation presque similaire en Wallonie. C’est intolérable. Cela reste toléré.

Publicités

L’avenir de la Bourse est fixé

Si vous êtes intéressé par ce débat urbain qui a fait rage à Bruxelles pendant des mois, nous faisons le point. Après bien des discussions à propos de ce bâtiment emblématique et populaire, après une enquête publique, une pétition et la réunion de la Commission de concertation, un avis favorable vient d’être émis pour la rénovation de la Bourse et de son affectation à plusieurs fonctions dont le Belgian Beer World, des salles d’expositions temporaires, un accès à l’espace archéologique, des commerces et des sanitaires que vous pouvez visualiser sur cette vidéo de BX1.

Un avis favorable – mais assorti de plusieurs conditions – que vous trouverez ICI et qui sont commentées par la presse et des associations citoyennes ICI. Si vous êtes très curieux, vous pouvez aussi accéder ICI aux nombreux « considérant » qui relatent de nombreuses questions pertinentes soulevées par les participants à la réunion de concertation.

La Bourse est un bâtiment édifié avec de l’argent public et ne peut être privatisé. Le bourgmestre garantit que la gestion du bâtiment sera bien assurée par une structure dans lequel le pouvoir public sera majoritaire. La Bourse sera plus accessible qu’avant aux Bruxellois et aux visiteurs et la grande nef restera disponible pour des expositions temporaires comme aujourd’hui. Seul l’espace Beer World sera payant. Certains regrettent cependant que la question essentielle de l’affectation n’a jamais fait l’objet d’un véritable débat et craignent une disneylandisation du centre ville.

Information sexuelle en Flandre

_____________________________

Le ministre de la Jeunesse flamand, Sven Gatz (Open VLD), a fait réécrire le Jongeren Gids, une brochure de cent pages destinée aux enfants de cinquième et de sixième primaires. Ce guide est distribué dans les écoles et dans les services pour les jeunes. « Sa distribution n’est pas obligatoire, mais encouragée« ,  précise le cabinet. Vous trouverez aussi le site de Sensoa ICI.

La Libre poursuit son article en précisant que le guide a été rédigé avec des organisations spécialisées dans la jeunesse, souhaite répondre à la Convention des droits de l’enfant qui stipule que chaque jeune a droit à recevoir une information de qualité, explique le cabinet. « Le guide a été conçu pour que les jeunes qui se posent des questions intimes et délicates ne doivent pas naviguer sur Internet où ils peuvent tomber sur des informations inappropriées. »

Avec tout ce qui est aisément disponible aujourd’hui sur le web, cette démarche des pouvoirs publics peut s’avérer nécessaire. Nous avons interrogé un médecin du Brabant flamand, père de 4 enfants, dont l’épouse est froebelienne. Il livre une ici réaction rapide mais il doit bien sûr y avoir d’autres avis

photo La Libre

Démocratie participative

___________________________

Pour la première fois, le parlement bruxellois a invité 40 Bruxellois dans son hémicycle pour parler Mobilité. Vous verrez dans les articles de la DH et de Bruzz sur quelles bases ils ont été sélectionnés.

Au programme de la première journée : rencontres avec les autres panélistes, ateliers et introduction à la mobilité bruxelloise par des experts de la mobilité pour mettre tout le monde au même niveau d’information. Et si certains doutent de leurs capacités à aborder cette problématique, David Van Reybrouck, auteur du livre « Contre les élections » brise ICI une lance en faveur de cette démarche qui doit se répéter si on veut limiter le poids la démocratie représentative.

Bien qu’il appelle à rester modeste, Charles Picqué admet quand même que l’expérience pourrait donner lieu à l’idée d’une sorte d’assemblée permanente des citoyens.

foto © Reine Nkiambote

Contrôles d’identité

_____________________________

On vous a souvent interpellé en rue pour contrôler votre identité ? Moi deux fois en une vie et sans explication des motifs.
Pour d’autres c’est une fois par semaine et même parfois plus, quand  ce n’est pas une fouille humiliante, mains au mur. Ce n’est sans doute pas sans raison me direz-vous, mais depuis les attentats, il ne fait pas bon être basané ou noir et encore moins de laisser pousser sa barbe et de porter une casquette, si on veut mener une vie paisible.

En raison de l’absence d’enregistrement des contrôles, il n’existe pas de statistiques en matière de profilage ethnique au sein de la police. Métro poursuit:  « C’est donc difficile de pouvoir savoir à quelle fréquence la population est confrontée au profilage ethnique », indique Wies De Graeve, le directeur d’Amnesty International Vlaanderen.
Les syndicats policiers ne sont pas favorables à ces enregistrements de données.

Alterecho (traduit par Daardaar) nous apprend que le bourgmestre Open Vld de Malines, Bart Somers, veut objectiver la situation. « Il souhaite que sa zone de police soit précurseure en matière de transparence des contrôles. Depuis le mois de mai, les agents doivent enregistrer leurs contrôles d’identité dans le système central de la police. Ils doivent aussi annoncer qui ils sont, qui ils contrôlent et pourquoi ».