Limiter la navette

____________________________

A Bruxelles, un emploi sur deux est occupé par un navetteur, avec les problèmes de mobilité et de pollution que cela génère sans compter que les navetteurs ne contribuent pas à Bruxelles mais dans leur Région de résidence. Ceci dit, heureusement qu’ils viennent occuper les postes disponibles. Les Bruxellois ne sont pas assez nombreux, et parfois pas assez qualifiés ou assez bilingues pour les occuper tous.

Sur 100 personnes travaillant en Région Bruxelles-Capitale, salariées ou indépendantes, 51 à peine y sont vraiment domiciliées. Citydev vient de prendre une initiative : les employeurs basés sur des sites de la société de développement régionale pourront toucher une prime s’ils embauchent prioritairement des Bruxellois.

A l’inverse, vu son taux de natalité bien plus faible, la Flandre fait de plus en plus appel à des travailleurs bruxellois. Notre Région multiplie les aides pour la mobilité des travailleurs et prévoit même que les employeurs flamands qui embauchent un demandeur d’emploi bruxellois pourront cumuler les aides de la capitale et de la Flandre.

Vous en saurez plus en lisant ces deux extraits de presse.

Publicités

Laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s