Vers une grande université européenne ?

_________________________

La question des regroupements de pôles universitaires se pose avec acuité à Bruxelles où l’Université Saint-Louis parle de fusion avec l’UCL et Pierre Gurdjian, président de l’Université libre de Bruxelles (ULB), estime dans La Libre qu’une fusion de l’ULB avec la Vrij Universiteit Brussel (VUB) est une « vision stratégique assez logique qui nous ferait sauter environ 100 places dans les rankings internationaux. C’est le contexte institutionnel qui rend les partenariats vraiment difficiles. »

Faut-il aller vers des regroupements idéologiques ou géographiques ?
Les regroupements envisagés sont-ils une fin en soi ou une étape vers des regroupements d’une dimension bien plus importante ?

D’aucuns rêvent d’une grande Brussels European University qui regrouperait toutes les institutions universitaires et grandes écoles spécialisées du territoire bruxellois en une entité multilingue.

D’autres voient encore plus grand et proposaient déjà en 2011 la création d’une Brussels European Metropolitan University (BEMU) qui engloberait aussi la KUL, l’UCL dans un triangle bien connecté comptant près de 80.000 étudiants. Une entité qui pourrait rapidement figurer parmi les cinq premières universités en Europe et les quinze premières dans le monde.

Publicités

Laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s