La fin de la dépendance de Bruxelles ?

_________________________

Le coup de théâtre de Monsieur Lutgen (cdH) aura permis de mettre la dépendance de Bruxelles en lumière: ce qui peut être souhaitable pour la Wallonie ne l’est pas nécessairement pour Bruxelles.

Les fédérations bruxelloises des divers partis francophones commencent enfin à s’en rendre compte. C’est sans attendre le congrès de juillet du PS que Philippe Close a renoncé à son siège de député pour être bourgmestre à temps plein. C’est sans attendre ce congrès que les militants socialistes de Bruxelles se sont prononcés pour le décumul intégral et pour la gratuité des mandats associés aux fonctions exécutives (Bruzz). Quid si les socialistes wallons ne sont pas d’accord ?

Dans une réponse aux questions du journal De Standaard, Philippe Van Parijs nous rejoint à propos de l’impact pour Bruxelles de la position du cdH francophone et sur la nécessaire autonomie des partis de notre Région.

Publicités

Laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s