La fin des cumuls est-elle en vue ?

_____________________________

À peine choisi pour succéder à Yvan Mayeur, Philippe Close a commencé par annoncer qu’il démissionnera de son mandat de député au parlement bruxellois. Il n’aura plus qu’un salaire pour « être le bourgmestre à temps plein de tous les Bruxellois ». C’est un début appréciable à l’heure où la majorité des citoyens s’oppose aux cumuls et aux dérives qu’ils ont permis.

Il s’agit là d’une prise de position personnelle et pas (encore ?) celle du PS, ni de l’ensemble des partis. Plusieurs y réfléchissent. Un groupe de travail fédéral existe.  Ecolo/Groen ont interdit tout cumul à leurs mandataires depuis longtemps. Le SP.A se réforme avec force. Le MR et Défi semblent réticents, mais pourraient y adhérer si des accommodements étaient trouvés. Restera la question du cumul avec des fonctions dans le privé et leurs potentiels conflits d’intérêt.

On peut regretter – comme Hervé Doyen dans sa carte blanche – qu’il faille légiférer pour interdire aux mandataires politiques des pratiques qui n’auraient jamais dû voir le jour et qui ne peuvent être motivée que par une volonté d’enrichissement personnel au détriment de la poursuite de l’intérêt général, but de l’action politique. Le tsunami qui vient de balayer les partis en place en France, montre l’urgence des mesures radicales à prendre pour regagner la confiance du citoyen, comme l’affirmait Olivier Mouton dans Le Vif à propos des parvenus.

Publicités

Laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s