Des cabinets ministériels de 10 personnes

__________________________

C’est dorénavant la taille maximale du cabinet d’un ministre.
Ouf ! … mais c’est en France, suite à une décision d’Emmanuel Macron communiquée par AFP. Pour diriger la politique d’un pays de 67 millions d’habitants dix collaborateurs suffisent à un ministre, alors que pour 1 million d’habitants notre Région en octroyait plus de 100 au ministre-président Charles Picqué …

Comment en est-on arrivé là ? L’administration de la Région, comme celle de toutes les entités fédérées, est largement bureaucratisée et les nominations politiques y sont pratiquées par tous les partis. Les ministres en place ne font donc pas confiance à une administration – où chacun a placé ses pions – mais qui n’est pas toujours compétente, et parfois hostile à la politique du ministre. C’est pourquoi nos ministres s’entourent de très pléthoriques cabinets, sous l’œil attentif de leur parti. Une étude comparative avec les pays voisins effectuée par le Centre Emile Bernheim démontre qu’il peut en être autrement.

Chez nous, les membres du cabinet sont nommés et démis par la seule décision du ministre qu’ils assistent. La taille des cabinets varie de 50 à 80 collaborateurs tant au fédéral que dans les entités fédérées. Même si celui de Rudi Vervoort en compte plus de 80 et celui de la Secrétaire d’Etat Bianca Debaets – en charge principalement du Bien-être animal et de la Sécurité routière – en compte 40, dont 3 chauffeurs, un cuisinier et un chef de service cuisine …

Le Vif épingle « conflits d’intérêts, exposition aux lobbys, cumul non déclaré de mandats : le quotidien du collaborateur tout dévoué à son ministre échappe largement aux radars de contrôle d’un emploi du temps. Un cabinet relève aussi de la « boîte noire ». »

Tableau étude du Centre Emile Bernheim

Publicités

2 réflexions au sujet de « Des cabinets ministériels de 10 personnes »

  1. LM

    Désolée de vous le dire mais le ministre-président actuel de la région bruxelloise n’est plus Charles Picqué, mais bien Rudy Vervoort ! LM

    Répondre
    1. Yvan Vandenbergh Auteur de l’article

      Merci pour votre vigilance, mais je parlais au passé. A suivre l’actualité de près sur de nombreux médias, il eut été difficile pour moi d’ignorer que Rudi Vervoort – dont je parle un peu plus loin – a remplacé Charles Picqué, qui n’a plus droit à un tel cabinet depuis qu’il est président du parlement bruxellois et bourgmestre de Saint-Gilles 😉

      Répondre

Laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s