Bientôt votre carte  » Mobilité  » polyvalente

______________________________

Les employeurs pourront bientôt offrir une carte Mobilité à leurs employés. Cette carte de paiement d’un nouveau type devrait permettre de payer ses trajets en transports en commun (train, métro, bus, tram) ou en véhicule partagé (auto, vélo) mais aussi de régler une course en taxi, un parking, la recharge de son véhicule électrique voire même son plein de carburant.

Plus besoin de compiler les tickets, de dresser une note de frais, ni d’avancer l’argent. L’employeur, lui, reçoit une facture détaillée en fin de mois avec une vue d’ensemble des frais de déplacement de son personnel et la possibilité de récupérer la TVA sur les dépenses effectuées auprès des partenaires de la carte.

Cette carte peut comporter un plafond et elle vient compléter le salaire à la place d’une voiture de société ou en plus. Vous trouverez plus d’informations sur cette formule d’avenir dans l’article du Soir et sur le site d’un de ses promoteurs – Modalizy –  qui le présente comme une opération win-win.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Bientôt votre carte  » Mobilité  » polyvalente »

  1. Frenay Patrick

    Bonjour,

    Je ne connais pas les ‘contours’ de cette réforme, qui paraît ‘trop belle pour être vraie’ et cacher des contours plus discutables ?
    Qui pourra en profiter ? :
    . si ce sont les seuls bénéficiaires actuels de voitures-salaires, ce serait assez inique de leur offrir en fait plus, même si c’est sous prétexte (à vérifier) de réduction de ces voitures
    . si ce sont tous les employés et comme – je suppose – ce sera ‘neutre’ à la fois pour l’Etat et les employeurs, cela signifie que les bénéficiaires actuels des voitures-salaires y perdront (beaucoup; tant mieux dirais-je alors, mais cela m’étonnerait sous peine de ‘révolution’) ?
    . et pourquoi ne serait-ce pas plutôt tous les citoyens, y compris ceux ‘de troisième’ zone qui ne sont pas employés ?
    Par ailleurs, plutôt que d’un package ‘mobilité’ (mobilité qui n’est pas un but en soi), n’eut-il pas fallu des débats sociétaux pour affecter les moyens concernés à des politiques X/Y (santé, non-marchand, logement, transports publics et modes actifs,…) ?

    Répondre

Laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s