Une « petite ceinture » partagée


Selon L’Echo et ses vues Avant/Après, 12 kilomètres de pistes cyclables et de trottoirs élargis vont être aménagés pour partager la petite ceinture avec les cyclistes et les piétons. Il a fallu plus d’un an de discussions entre la Région – qui gère la petite ceinture – et les communes de Saint-Gilles, Bruxelles-Ville et Saint-Josse pour permettre à cette boucle d’offrir un jour des pistes cyclables séparées et de larges trottoirs pour les piétons.

Peur des réactions des automobilistes qui se sont approprié la petite ceinture et y accumulent  quotidiennement d’inextricables bouchons. Les nouveaux espaces à aménager prendront nécessairement des places de parking en surface et une partie de la voirie affectée jusqu’ici aux seules voitures. Le gouvernement répond:  » La circulation sur la voirie principale sera maintenue avec une amélioration du trafic  » grâce à des voies de présélection aux carrefours et à une amélioration de la synchronisation des feux.

Les travaux ont démarré par une piste cyclable séparée sur le boulevard Poincaré. Un permis a été délivré pour le boulevard Baudouin et un autre va l’être cette semaine pour la zone Madou. Les travaux seront phasés et coordonnés avec la rénovation des tunnels, notamment à la porte de Hal.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Une « petite ceinture » partagée »

  1. Frenay Patrick

    Merci pour votre regard toujours intéressant
    Lorsque le Gouvernement parle d’une « amélioration » de la circulation, il faut lire « une ouverture supplémentaire des vannes » dont les conséquences – diverses – seront dommageables, et en complète contradiction avec la ‘volonté’ de rendre la ville plus vivable
    Voyez ce qui s’est passé récemment au rond-point Louise ; des encombrements temporaires ont été la base de la suppression de dispositifs physiques réduisant les chaussées à 1 bande, au (très grand) profit des piétons, cyclistes et usagers des trams de surface; les encombrements postérieurs à la suppression de ces dispositifs sont eux apparemment ‘invisibles’ …
    Sous prétexte de mesures prétendûment favorables aux usagers actifs,(pour les cyclistes, les effets présumés positifs risquent bien d’être objectivement démentis), ne camoufle-t-on pas une poursuite de politiques ‘voiture en avant toute’ ?

    Répondre

Laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s