Vers un city airport durable

_____________________________________

On parle survol de Bruxelles tous les jours dans tous les médias. C’est fort bien ainsi et je n’en dirai pas plus parce qu’il va bien falloir finir par arbitrer. Le ministre Bellot ne semble pas avoir reçu instruction de Charles Michel – ni de Didier Reynders – de trancher et de sortir son plan durable.

Pour résumer tout cela en une phrase: Non, les normes de bruit bruxelloises ne mettent pas l’emploi belge en péril et le ministre de la Mobilité peut prendre immédiatement des mesures utiles pour éviter les amendes aux compagnies en attendant son plan durable et de nécessaires réformes structurelles. Le reste n’est que chantage de la Flandre pour garder les emplois pour elle.

Pour prendre un peu de recul et en revenir au bon sens, je vous invite à lire la carte blanche que Philippe Van Parijs – professeur à l’UCL, Chaire Hoover d’éthique économique et sociale – vient de publier dans Le Soir et dans De Morgen. Voir aussi l’éditorial du Soir suivi de la révélation d’une « arme nucléaire » (sic) que Bruxelles tient en réserve.

Publicités

Laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s