Plus heureux avant ? Pas sûr. 

____________________________

Contrairement à ce que les infos quotidiennes des médias laissent supposer, les humains de la planète n’ont jamais été plus chanceux et prospères qu’aujourd’hui. Il faut s’en réjouir, même si la planète qui les porte se détériore pour cause d’activité humaine effrénée.

Alors qu’en 1800 près de 94 personnes sur 100 dans le monde vivaient dans la pauvreté extrême, il n’y en désormais plus que 10 sur 100. Alors que 88 personnes sur 100 étaient analphabètes, il n’y en a plus que 15 sur 100. Si 43 enfants sur 100 mourraient avant l’âge de 5 ans, il n’y en a plus que 4 sur 100. L’espérance de vie était de 32 ans en 1800 (Belgique et Pays-Bas en tête avec 40 ans), elle était  de 48 ans en 1950 et de 70 ans aujourd’hui et 80 en Belgique. D’autres indicateurs sur le site ourworldindata.org.

Mais pendant ce temps, le seuil de pauvreté à Bruxelles s’accroît, des maladies oubliées y refont surface et l’échec scolaire ne régresse pas.

Publicités

Laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s