Soutenir le retour en ville

_________________________________

C’est Leo Van Broec, le bouwmeester de Flandre, qui affirme dans Bruzz : « ‘ Wie naar stad verhuist, moet beloond worden « . Il constate que les citoyens qui habitent en périphérie dans un habitat dispersé, comme des villas ou des fermettes, coûtent plus cher à la collectivité en matière de services publics que ceux qui habitent regroupés dans des villes. De plus, ils contribuent à miter et bétonner la campagne qu’ils habitent.

Il propose donc d’augmenter leur revenu cadastral (et donc leur précompte immobilier) afin de pouvoir diminuer le revenu cadastral des personnes qui vivent en ville, où le prix des logements est plus élevé.

Une telle mesure est de la compétence de la Région flamande et serait réalisable à l’intérieur de son territoire. Mais dans notre Région, une grande partie des Bruxellois vivant dans un habitat dispersé résident en réalité dans le Brabant flamand ou dans le Brabant wallon où ils payent aussi leur précompte immobilier.

Ces deux Régions vont-elles revoir le revenu cadastral de ces habitants à la hausse ? et ristourner l’augmentation à la Région de Bruxelles pour pouvoir y abaisser le revenu cadastral ? Dans un Etat fédéral de coopération cela devrait aller de soi. On peut toujours rêver …

Publicités

Laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s