57 « ennemis publics » identifiés

 

jambon

Le ministre de l’Intérieur Jan Jambon – particulièrement apprécié par les Bruxellois, si on en croit les sondages où il caracole (très) loin devant Rudi Vervoort – révèle à Bruzz FM que 57 personnes ont été identifiées à Molenbeek comme dangereuses pour la société. Elles ont été placées sur la liste de l’OCAD et sont suivies par la police, tandis que 600 personnes ont été radiées du registre de la population de Molenbeek et que plusieurs associations et mosquées ont été inspectées et parfois dissoutes.

Le ministre veut à présent élargir le périmètre de son Plan Canal qui se limitait à Molenbeek et Vilvorde. On irait ainsi vers l’élimination progressive de « zones de non droit » comme certains identifient les quartiers pauvres et délaissés où un certain nombre de trafics étaient ignorés ou tolérés.

Normal que la popularité de l’auteur de ce plan – qui n’a cependant rien à gagner à Bruxelles – monte en flèche, même s’il reconnaît que parmi les 57 personnes identifiées certaines ne représentent peut-être pas un vrai danger et devront être retirées de la liste. L’efficacité de mesures expéditives – comme en Turquie par exemple – porte en elle un risque d’injustice. Ne risque-t-on pas, à terme, de la voir enfanter une société où les libertés sont foulées au pied ?

Publicités

2 réflexions au sujet de « 57 « ennemis publics » identifiés »

  1. LM

    Non, je ne pense pas qu’il faut craindre que les libertés soient foulées au pied car : “Liberté” ne veut pas dire ‘’Tout est permis” ni “Laisser faire”. Par exemple : J’ai le droit de conduire librement mon auto mais je dois respecter le code de la route. Si je ne le respecte pas, j’ai une amende, je peux même aller en prison. C’est pourquoi, il faut de temps en temps arrêter les conducteurs fous ! De même : Nous avons le droit de circuler librement dans nos pays mais nous devons respecter les lois. Si nous ne les respectons pas, nous aurons une amende, nous pourrons même aller en prison. C’est pourquoi, il faut de temps en temps arrêter les citoyens fous ! Si tout le monde fonctionnait humainement bien, les lois ne seraient plus nécessaires. Mais comme certains ne le faisaient pas, il a fallu élaborer des lois. Quand il y a des lois, il faut, de temps en temps, vérifier si elles sont respectées, au sinon, les amendes et la prison nous attendent. Donc où est le problème sur les “sacro-saintes libertés”? Non, On n’y perdra pas son âme… LM

    Répondre
  2. LM

    Non, je ne pense pas qu’il faut craindre que les libertés soient foulées au pied car : “Liberté” ne veut pas dire ‘’Tout est permis” ni “Laisser faire”.

    Répondre

Laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s