Les abus de sirènes ça suffit !

  • cartoon-sirenes-police

Vous êtes assez nombreux à être régulièrement assaillis – de jour comme de nuit – par les sirènes tonitruantes à tons multiples de véhicules prioritaires. Lorsque des vies humaines sont en danger l’urgence s’impose sans conteste, mais lorsqu’il s’agit de conduire des détenus au palais de justice, d’escorter des transferts de fonds, de dresser le PV des dégâts matériels d’une collision, ou de dépanner une voiture, les gyrophares bleus ne suffisent-ils pas ?

Les Bruxellois qui habitent près d’un commissariat, d’un hôpital, d’une prison, … n’en peuvent plus du nombre des sirènes qui les assaillent à tout moment à plus de 110 dB. C’est l’article-37 du Code de la Route qui le permet, mais qui ne définit pas quels véhicules sont autorisés à en faire usage, ni quelles situations justifient la mission urgente. Même l’ambulance animalière (oui, oui, …) en use impunément.

Des Bruxellois, membres de l’association « STOP SIRENES », ont été reçus par de chef de cabinet de la ministre de l’Environnement – Céline Frémault – qui reconnaît la nécessité de revoir l’article imprécis du Code de la Route fédéral et de relever les abus. Pour objectiver la situation il a été demandé à l’IBGE de désigner un bureau de consultance pour analyser la situation sur le plan juridique, environnemental, sanitaire et statistique. Résultats attendus pour début 2017.

STOP SIRENES a proposé des solutions constructives. Wait and see.

Publicités

11 réflexions au sujet de « Les abus de sirènes ça suffit ! »

  1. Christian Toumpsin

    Si c’est bien le code de la route qui détermine les conditions pour l’usage des avertisseurs spéciaux sonores et lumineux (sirènes et feux bleus), c’est l’Arrêté royal du 15 mars 1968 portant règlement général sur les conditions techniques auxquelles doivent répondre les véhicules automobiles et leurs remorques, leurs élements ainsi que les accessoires de sécurité qui cite la liste des véhicules qui peuvent être équipés de ces avertisseurs spéciaux.

    La liste est longue : Les véhicules des services de police (…), les véhicules non banalisés du service du contrôle routier de l'(Administration de la Réglementation de la Circulation et de l’Infrastructure) terrestre, les véhicules non banalisés de l’Administration des Douanes et Accises désignés par le Ministre des Finances, les véhicules non banalisés de la police militaire et des services d’enlèvement et de destruction des engins explosifs désignés par le Ministre de la Défense nationale, les véhicules du Service Public Fédéral de la Justice utilisés pour le transport de détenus et pour le Ministère public, le véhicule de service des gouverneurs de province, les véhicules non banalisés des services d’inspection des régions et des sociétés de transport en commun chargés des contrôles routiers, les ambulances, les véhicules d’intervention médicale urgente du service 100, les véhicules de lutte contre l’incendie, les véhicules de la Protection civile, les véhicules de secours de la Société nationale des Chemins de fer belges, les véhicules de secours en cas d’incident grave occasionné par l’eau, le gaz, l’électricité ou des matières radioactives, peuvent être munis d’un avertisseur sonore spécial. A titre exceptionnel, le Ministre des Communications peut autoriser d’autres véhicules affectés à un service public, à être munis d’un avertisseur sonore spécial.

    Répondre
  2. JAD

    Un comble: il arrive à St gilles qu’un certain service communale utilise la sirène pour aller chercher des pizza (chaudes!) chez Ronny rue Defacqz!!!

    Répondre
  3. myriam gérard

    Hello Yvan,

    Sympa comme initiative, et bien utile en effet. Mais je suis fatiguée de cette habitude politique de renvoyer chaque fois les analyses à des bureaux de consultance, qui vont… aller consulter vraisemblablement les données détenues par les administrations; Couts évitables..

    Bises, M >

    Répondre
  4. FC

    Fatigué également par cette nuisance. Réveillé assez souvent par des sirènes, tard la nuit alors que la circulation devrait en permettre un usage efficace aux (grands) carrefours uniquement ; mais il semble plus aisé de laisser la sirène branchée tout au long du trajet. C’est sans doute valorisant. Voir excitant.
    Des séminaires d’éducation civique devraient être organisés immédiatement et en interne à l’intention du personnel de terrain plutôt que des « études pour objectiver ». Le contenu n’est franchement pas très difficile à trouver : études de cas, exercices sur base d’itinéraires fictifs, législation, sensibilisation aux conséquences d’un sommeil perturbé etc. Cibles prioritaires : pompiers, ambulanciers privés ou non, zone de police.
    Pourquoi diable objectiver ! Le fait même qu’une protestation élaborée existe est une « objectivisation » suffisante, non ? Ou alors qu’on nous traite carrément de zozos !
    J’aimerai souligner le comportement globalement exemplaire des véhicules de police de la zone Nord-Est … contrairement aux pompiers de la caserne de l’hôpital Brien qui adorent parcourir le Lambermont, toutes sirènes hurlantes; la police est tout aussi efficace en étant nettement moins bruyante.
    FC

    Répondre
  5. annikapierre

    bonjour Yvan,

    une initiative très nécessaire! C’est absurde combien il y a de nuissance de sirènes à Bruxelles comparé à d’autres grandes villes. Est-ce que vous voudriez pas lancer une pétition?
    J’aimerais bien soutenir le collectif, comment faire?

    Annika

    Répondre
  6. FC

    A propos de nuisances et en plus des sirènes, des avions et des autos en surnombre; il y en a une autre qui sévit depuis des lustres : les travaux.
    Il existe pourtant des dizaines de villes dans le monde, également divisées en communes, mairies, unités administratives; aussi étendues que la notre et pourvues d’égouts, de trams, de métro, d’électricité qui ne donnent pas cette impression d’anarchie. Vraiment, je ne comprends pas…
    FC

    Répondre
  7. ambulance ziekenwagen

    vous tous incroyablement fatigants surtout, déjà première chose, aucunes ambulance animalière ne peu et na jamais utilisés d’avertisseur sonor, secondo : pour les assurance, si la nuit nous de mettons pas la sirène et avons accident, c’est le chauffeur qui est responsable, renseignez vous avant de nous attaquer a boulet rouge . L’autre gugus qui parle sur BxlTv explique qu’il suit une ambulance car il habite a coté de st pierre, bravo Monsieur donc en claire et devant caméra vous dite faire clairement des infraction pour suivre l’ambulance ! 3 ème chose, les ambulance interviennent sur des domicile, lp vp, mais effectuent également des transferts inter urgents d’hôpitaux en hopitaux ! Savez quoi la prochaines fois avec vos conneries, il y aura des morts, et vous en aurez sur la conscience …. et vu que nous n’ouront plus de sirènes, je vous laisserez crevez comme des m**** des lors . Des gens cons et un collectif CON !

    Un secouriste ambulancier Bruxellois

    Répondre
  8. Catherine Verschraegen

    Bonjour,
    Je souhaiterais vous faire part des nuisances sonores que nous subissons avec les avertisseurs sonores et les gongs que les trams utilisent lors de chaque passage ou presque malgré plainte à la STIB. Il faut savoir qu’il y a des trams entre 5h12 du matin et 0h45 en semaine et un passager toutes les 2 minutes 30 pendant les heures de pointe et ceci dans CHAQUE sens de circulation. J’aimerais pouvoir attirer l’attention à ce sujet et qu’il soit fait en sorte que ces avertisseurs sonores soient utilisés en cas d’urgence uniquement et pas pour dire bonjour au collègue du tram qui roule dans l’autre sens ou uniquement, sans raison, à chaque approche de l’arrêt. Déjà que les limitations de vitesse ne sont pas respectées par les conducteurs, mais en plus des avertisseurs sonores ou gongs tout au long de la journée … c’est insupportable. Impossible de travailler en journée (il y a des personnes qui travaillent à leur domicile), impossible de dormir la nuit avant 1h du matin ou après 5h du matin.

    Répondre
  9. Christophe Dupont

    Bonjour, le bruit excessif en ville est un vrai problème, et celui des sirènes en est une composante qui ne devrait pas être tabou. Cela fait longtemps que j’y réfléchis aussi, mais je voyais la solution par un tout autre côté que votre approche. Pourriez-vous me contacter par mail que l’on puisse en discuter plus en détail?

    Répondre
  10. Thomas Gosset

    Bonjour,
    Je vis à Bruxelles, près du canal, et je suis bien d’accord avec votre constat.
    Je pense cependant que l’usage abusif des sirènes est aussi dû à la congestion importante et presque permanente dans certaines zones.
    Difficile, avec un « bouton magique » qui permet de fendre les embouteillages, de résister à la tentation et de ne pas juger plus facilement « urgentes » certaines situations qui ne le sont probablement pas.
    Ce n’est qu’une des nombreuses incivilités qui résultent de la frustration énorme de devoir travailler dans la circulation bruxelloise; ça n’excuse pas ce comportement, mais je peux un peu les comprendre.
    Il n’y a qu’à lire la réaction grossière de ce monsieur secouriste ambulancier, ça donne une idée de l’état d’esprit dans lequel se trouvent ces travailleurs.

    Répondre

Laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s