A Anvers les étrangers ont le droit de voter

________________________________

Ville d’un demi million d’habitants, la deuxième ville du pays accorde a ses habitants étrangers le droit de choisir les personnes qui vont gouverner leur ville, vu que la métropole anversoise forme une ville depuis la fusion des communes et que le vote des étrangers est reconnu pour les élections communales.

C’est Henri Goldman qui épingle cette situation discriminatoire par rapport aux étrangers de Bruxelles – sur le mur de son espace Facebook. Alors que Bart De Wever autorise les étrangers à voter pour la gestion de sa ville, paradoxalement, il dit le refuser pour les étrangers résidant à Bruxelles.

Et Henri de conclure : « Tant qu’on n’aura pas fusionné les communes bruxelloises (je n’ouvre pas ici ce débat), le droit de vote des étrangers aux élections régionales bruxelloises me semble relever d’une simple exigence d’égalité démocratique avec les autres grandes villes du pays. »

Publicités

Laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s