Un nouveau pôle politique à Bruxelles ?

__________________________________

Nous annoncions que des femmes et des hommes politiques réfléchissent à la création d’un nouveau pôle politique centriste qui regrouperait CDH, Ecolo et Défi. Vous vous étonniez que l’on n’y retrouve que des partis francophones. Il va de soi qu’à Bruxelles, où Ecolo et Groen forment déjà un groupe et où plusieurs partis frères ont fait liste commune aux élections communales, on pourrait penser à créer le premier parti politique centriste bruxellois multilingue.

Pas si simple, parce que CDH et CD&V ne sont pas toujours sur la même longueur d’ondes à Bruxelles et que Défi n’a pas de parti frère néerlandophone bruxellois avec qui s’allier. C’est donc plutôt du P.S. et du SP.A ainsi que du MR et de l’Open VLD que l’on pourrait espérer des listes communes bruxelloises aux prochaines élections et pourquoi pas de véritables partis bruxellois multilingues ?

Mais c’est sans compter avec la particratie dont la Belgique reste le champion d’Europe, comme le rappelle La Libre. Ici, bien plus qu’ailleurs, les états-majors des partis imposent à leurs ministres et députés une discipline stricte. Insolents non admis. Mieux: selon Jean-Benoît Pilet, politologue à l’ULB, ils se distinguent par une aptitude à sortir de l’arène politique elle-même “Soit en investissant l’Etat, en plaçant leurs représentants dans l’administration. Soit en restant des machines d’encadrement social, présentes dans les moindres recoins de la société”.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Un nouveau pôle politique à Bruxelles ? »

  1. roger gennotte

    Ainsi que le dit JB Pilet, il est pratiquement impossible de détruire de l’extérieur le réseau serré dans lequel les araignées politiques de plusieurs partis ont enfermé toute velléité de renouveau politique en Belgique francophone. La plus grosse araignée, ou pieuvre, est apparemment le PS. Il faut donc espérer que cette araignée – mère se remette en question de l’intérieur, elle est pratiquement invulnérable autrement. Les divergences entre certains responsables, les opinions contrastées entre Paul Magnette et les redoutables morts vivants Di Rupo et Onkelinks, ou entre le coincé Mayeur et les plus humains Vervoort, Madrane ou Lajjouei peuvent laisser espérer un apport d’air frais.

    Répondre

Laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s