Les travailleurs sont une charge …

____________________________

… qu’il convient de réduire selon les banques.
Par contre, les dividendes versés aux actionnaires et les salaires démesurés des cadres, ne sont pas considérés comme des charges par l’entreprise, pas même leurs parachutes dorés.

Il faut lire cet extrait d’un document KBC du lundi 6 juin sur ses actions préférées pour mesurer le cynisme du propos.

 » Royal Dutch Shell continue de réduire ses coûts en supprimant 2 200 emplois, ce qui porte la réduction totale des effectifs à 12 500 sur la période 2015-2016 (soit 13% des effectifs de Shell et BG réunis). Le grand potentiel d’économies est un argument important pour justifier un investissement dans Shell. Compte tenu des charges opérationnelles moyennes à long terme de 0,5 million USD par membre du personnel, la suppression de 12 500 emplois équivaut à une économie de 6 milliards USD, soit 40% du dividende annuel, ce qui est très appréciable ! (…)
Recommandation KBC Asset Management : Acheter / objectif de cours : 27 EUR « 

Publicités

5 réflexions au sujet de « Les travailleurs sont une charge … »

  1. Alain Deneef

    Cher Yvan,

    J’observe que de plus en plus souvent tes billets traitent de questions qu’on ne peut qualifier de typiquement bruxelloises. Est-ce bien la finalité d’un blog dont le nom est bruxselsfuture ?

    Bien à toi.

    Alain

    >

    Répondre
  2. roger gennotte

    Merci Yvan, voilà un sujet trop rarement abordé. Bien sûr, pas de patron = pas d’emploi. Pas de bénéfice = pas d’entreprise privée. Et pas de patron + pas d’entreprise privée = régime de planification avec tous les inconvénients connus. Alors quoi ? Avant l’époque Reagan/Tatcher les entrepreneurs étaient un peu bridés. Revenir à cette époque ?

    Répondre
    1. Brigitte Vermaelen

      « Pas de patron et pas d’entreprises privées = régime de planification »… Réflexion binaire, d’où simpliste, comme s’il n’y avait pas d’autre forme de pensée possible que le néo-libéralisme ou le « socialo-communisme ». Toujours TINA (there is no alternative), interdit de penser en-dehors des clous, et l’exaltation d’entreprendre…. Et quelle exaltation : depuis la chute du Mur, il n’y a plus de chômage de masse grâce au dé-bridage de l’entreprise, plus de sdf, plus de travail précaire, plus d’inégalités entre riches et pauvres, l’avenir des jeunes est radieux et serein, n’est-ce pas ?

      Répondre
  3. MK

    J’avais beau le savoir, le voir écrit noir sur blanc me choque un peu plus… Enfin, je sais pourquoi je ne participe pas à ce système.

    Répondre

Laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s